+41 78 666 86 49 
info@refugedarwyn.ch

Joyce, 18 février 2019
En 2011, nous avions été mandaté pour un séquestre sur les hauteurs de Neuchâtel. Joyce qui avait alors 20 ans était une jument imposante mais d’une extrême gentillesse. Nous lui avons offert une retraite depuis le début. D’abord en Bourgogne, puis enfin chez Rachel, sur Vaud, où elle a pu profiter encore de belles années.
Il y a 3 semaines, une boiterie au postérieur nous faisait soucis. Prise en charge par le vétérinaire, traitement en conséquence, Joyce se remet puis fait une allergie au médicament, se retrouve au sol et n’arrive plus à se relever. Tous en accord, vétérinaire, Rachel et son équipe, Joyce a le regard vif et a juste besoin d’un coup de main, plutôt d’un coup de relevage au tracteur. A nouveau sur ces 4 jambes, tout se stabilise, le problème au jarret n’est plus après quelques jours.
 
Mais ce matin, Joyce est à nouveau couchée, cette fois de tout son long, elle arrive à peine à lever la tête. Le vétérinaire arrive à nouveau sur place, l’osculte et nous conseille de la laisser partir, Joyce ne réagit pas aux diverses injections et ces valeurs sont faibles.
 
28 ans, Joyce aura pu profiter de bonnes conditions pour une retraite, en restant en forme, presque jusqu’au bout…. C’est entouré que Joyce pousse son dernier soupir, et dans un grand calme…
Joyce est une jument qui va laissé une empreinte dans le cœur de nombreuses personnes l’ayant croisé, soigné, câliné….une grande juju attachante.
Je tiens à remercier encore une fois Rachel, son équipe et les vétérinaires qui assistent nos chevaux. Les soigner, mais aussi savoir ne pas s’acharner, juste les accompagner dans le respect. Un grand merci aussi à nos parrains, qui participent activement à la prise en charge de nos chevaux retraités !!!!
Merci à tous !
 
Joyce, une belle route à toi …..c’était une belle rencontre…
Joyce
Blackmoon s'en va, 5 février 2019
Le 27 décembre, Florence nous appelle, Blackmoon n’arrive plus à se relever…elle a tous les symptômes de la myopathie atypique. 
L’ambulance SACAR est sur place rapidement, en route pour le Tierspital. Série d’examens et pendant cette période de fête, les résultats arrivent mais pas aussi vite que l’on souhaiterait. Les résultats écarteront la myopathie mais révèleront la maladie PSSM (maladie musculaire). Après quelques jours, Blackmoon arrive à se tenir de nouveau quelques heures soutenus par le filet. Les jours passent, il y a du mieux, mais une gêne reste visible au postérieur droit. Elle est rapatriée à son écurie et suivie de près. Les examens complémentaires n’expliquent pas cette boiterie du postérieur et cette fonte musculaire. Blackmoon, se recouche plus souvent, le muscle de la cuisse continue à diminuer. Florence décide de la ramener au Tierpietal pour de nouveaux examens, et le verdict tombe, cette fois, le muscle de la jambe n’est plus irrigué, sa jambe est perdue, c’est irréversible. Pourquoi ? la grande question….De nombreux vétérinaires ont suivi ce cas et personne ne l'explique. Une dégénérescence rapide de la PSSM ? curieux en 11 ans, aucun signe, aucune crise….
 
Après 5 semaines de recherches, d’examens approfondis, on ne peut plus rien faire….seulement l’accompagner pour ce dernier moment sur terre.
Florence et une de ses fidèle cavalière l’ont accompagné pour un dernier au revoir.
 
C’est avec beaucoup d’émotion que je vous écrit ce texte. Blackmoon est arrivée dans les premières années du Refuge, elle était à l’état sauvage et d’une sensibilité hors norme. Après des mois de sociabilisation,
Florence l’a pris dans sa troupe de chevaux d’école… ce n’était pas gagné. Craintive, sensible, agile, rapide, lest, Blackmoon n’avait pas vraiment le profil du cheval d’école et pourtant…Elle a donné 11 ans de sa vie pour des cavaliers de tous niveaux, et pour toutes disciplines confondues…Blackmoon c’est l’exemple même que le temps, la compréhension et le respect permettent à ces chevaux différents de faire leur place.
 
Je pense à Blackmoon mais aussi à tous ces cavaliers qui l’ont aimé et apprécié pour ce qu’elle était…et puis je remercie grandement Florence car une fois de plus, elle aura TOUT FAIT : 
Déjà de l’avoir accueilli, de lui avoir donné le temps pour lui offrir la vie qu’elle a eu, Et d’avoir tout fait pour la soigner…Tu as tout tenté pour lui donner encore une chance pour vivre mais malheureusement, cela n’a pas suffit….Merci Flo ! 
A toi, Blackmoon, petite jument d’école au gabarit poney mais avec le cœur d’une grande, c’est une nouvelle route pour toi, entre les étoiles de Blackyretraite et des disparus de Darwyn…
  
Salut Ptite Black !
Blackmoon
Aumance s'endort à 31 ans
 
Ancien cheval de concours de propriétaire, Aumance a rejoint le Refuge suite à des problèmes financiers. Depuis plus de 10 ans à la retraite, Aumance aura bien profité et dans de bonnes conditions. Discret, sympa avec tout le monde, humain ou chevaux, Aumance menait sa petite vie, il mangeait ses barbotages avec appétit. Mais depuis quelques jours, il montrait des signes de faiblesse de son arrière main, il se déplaçait en crabe. Au moment de nourrir le soir, Aumance est couché et n'arrive plus à se lever, son arrière main ne répond plus...Aumance est déja bien fatigué. Le vétérinaire arrive sur place, bilan de la situation, et c'est entouré qu'il s'endormira dans son lit de paille, dans un très grand calme.
31 ans....Déja un bel âge pour ce grand cheval ! Une bonne partie de nos vieux retraités arrivent à plus de 30 ans, et nous savons que nous allons devoir affronter le départ de certains....mais quand tout se passe dans ces conditions, c'est aussi un soulagement d'avoir pu leur offrir une belle retraite et un beau départ...
 
Aumance, une belle route à toi, tu rejoins l'autre monde de Darwyn....
Aumance
Nano, un hommage….mais plus que ça..un bout de vie ….
 
Nano…mais en fait de son surnom, car il s’appelle Narvalo, comme certains d’entre vous, l’ont connu…
 
Avant le Refuge de Darwyn, que j’ai fondé en 2000, je gérais une petite pension de chevaux de propriétaires où j’avais également mon cheval Darwyn, à Sezenove, l'écurie la Chevauchée, qui est devenu le fameux Ranch Blackyland. 7 chevaux en pension dont Narvalo. Cheval de propriétaire, qui a participé au défilé de l’escalade, entre autre, Narvalo avait ce côté ibérique qui en a fait un cheval énergique mais agréable sous la selle.
 
En 1996, Narvalo reçoit un coup de pied au postérieur, jambe cassée, opération au tierspital de Berne. Le propriétaire répond à peine au téléphone.
 
En 1998, suite à la disparition brutale de Darwyn, je décide d’arrêter la gérance de l’écurie et donne le préavis à tous les propriétaires. Celui de Narvalo, ne donnera pas suite, et je me retrouve alors avec ce cheval à la retraite anticipée, il a alors 11 ans. Je le mets en pension chez Yvette, qui le surnommera Nano.
 
En 2000, je crée le Refuge de Darwyn et Nano sera l’un des premiers à rejoindre le cercle.
Cheval barbe avec les cicatrices du passé, Nano a toujours eu un côté sauvage, au parc, très rares étaient les personnes qui pouvaient l’approcher sans ruser. La liberté était pour lui, une évidence, et moins l’humain s’en occupait , mieux il s’en portait.
 
Ces 4 dernières années, Nano a profité d’une retraite qui lui correspondait, d’avril à novembre, il profitait de 20 hectares, aux côtés de sa jument Tenessy et de vaches. Puis l’hiver, un confort pour profiter d’un endroit sec, paillé et nourri individuellement.
 
Le 15 novembre, lors de ma visite, Nano a pris un coup de vieux, il a perdu du poids mais reste vif.
 
Et hier matin (le 28.12….) à 6h30, Florianne m’appelle pour me dire que Nano est couché, et n’arrive plus à se lever. Je prends la route, à ce moment, Nano s’est relevé….il a encore perdu du poids ces dernières semaines et son état général est inquiétant : Il a des tumeurs en grand nombre, il arrive difficilement à crotter, son pénis ne remonte plus, il est rouge violacé, uriner est douloureux au vu de son comportement, et son regard est vide…. 2 heures à l’observer et voir que Nano pourrait vivre peut-être encore quelques jours ou semaines, mais à quel prix ? Quelles sont les réelles souffrances qu’il endure ? Doit on attendre cette fois, ou on va devoir appeler le vétérinaire dans l’urgence pour abréger ces souffrances ? On encore le retrouver agonisant, transpirant ?
 
Par respect, j’ai décidé de lui éviter toutes les fins qu’on déteste voir, de repousser l’échéance au soir, au lendemain, simplement par manque de courage, ou pour dire, « on a tout tenté »…non, Nano partira dans le calme, et entouré, simplement parce qu’il a le droit de partir dignement….
 
Une grosse page se tourne, Nano a marqué bon nombre de mes années, un cheval, des souvenirs de vie, un bout de nous qui se décroche en même temps….
 
Triste est une évidence, et qui ne le serait pas mais après 24h, je l’imagine dans ses nouveaux prés, qui se retourne avec son regard, « je viens ou je te fuis », mais cette fois, son regard veut dire …juste merci …alors même si les larmes roulent, c’est avec le sourire, que je te regarde nous quitter….
 
A toi Nano, le premier de cette vie que je dédie, je te demande une faveur…toi qui l’ as connu, si tu croises ce joli bai, avec la tâche sous le ventre, dis lui, simplement que son nom résonne dans beaucoup d’esprits et que malgré le temps, il me manque toujours autant….
 
Salut Nano, salut l’ami !
Nano

Charlotte, 18 septembre 2018
Charlotte avait été confiée au Refuge en 2007 avec 8 autres poneys, ils étaient toute une famille. Depuis 2 ans, 6 d'entre eux ont été adoptés par la même famille d'accueil qui leur offre une vie de rêve. Mais suite à un amaigrissement incompréhensible, Charlotte a subi en janvier 2018 des examens en clinique, diagnostic : tumeur.... Pas de signe de douleur mais son état de santé diminuera progressivement.  En accord avec la famille d'accueil, Charlotte profitera au jour le jour et lorsque sera venu le moment, elle sera endormie avec les siens.

Charlotte a profité du printemps et de l'été, à pouvoir gambader librement dans la propriété avec Roméo à ses cotés. Complémentée plusieurs fois par jour, Charlotte est maigre mais garde une qualité de vie. Malheureusement, depuis quelques jours, Charlotte a de la peine à se lever, son appétit diminue et sa maigreur est extrème....

C'est dans le calme que Charlotte s'est endormie autour des siens, tous les poneys sont restés autour d'elle pour lui dire adieu. Une gentille ponette, discrète et aussi une bonne maman. Charlotte était la maman de Smocky Jo. 16 ans, c'est tôt pour partir, mais une chose est sûre, tu auras eu une belle vie choyée sur cette terre....Alors belle route à toi, Charlotte, et veilles sur ton petit monde.... Un grand merci à sa famille qui lui a offert le mieux.....

Charlotte

Minouche, 1er septembre 2018
De race Franche-Montagne, Minouche a 17 ans lorsqu'elle arrive au Refuge en novembre 2015. Nous l'avions recueillie suite à l'âge avancé de son propriétaire qui avait des installations non conformes, et devait réduire son cheptel. Minouche a toujours eu un caractère spécial dirons nous. Les premières années, les coups de dents ou de pieds pouvaient parfois partir. Les fourbures, le cushing et les mélanomes faisaient partie de son quotidien, et pourtant elle a pu profiter de 3 ans de retraite. Une famille l'adopta à son arrivée au Refuge mais nous a demandé de la reprendre en janvier 2016. Minouche passait ses journées au râtelier sans jamais suivre le reste du groupe. La prise de poids devenant inquiétante, nous l'avons reprise à une de nos antennes. Cette dernière année, Minouche avait trouvé un équilibre en jouant la "nanny" des poulains et montrait presque des signes de gratitude aux personnes qui la soignaient, devenue plus que sociable, elle appréciait enfin les moments de brossage et les caresses.

Ce samedi matin, Minouche a des pertes d'équilibres...plus le temps passe, plus les pertes d'équilibres sont violentes. Elle montre des signes d'ataxie, de perte de connaissance et aussi de la vue. Le vétérinaire confirmere un AVC ou une tumeur mal placée, il reste une seule issue, l'accompagner pour également éviter qu'elle ne se blesse gravement lors d'une de ses chutes....Minouche s'endormira entourée et lâchera vite....Malgré ce départ très rapide, nous sommes soulagés que Minouche soit partie de cette manière car nous avions souvent des interrogations sur son bien-être avec les fourbures et son appétit d'ogre. Minouche pour toi, ce sont des verts pâturages bien riches de trèfles qui t'attendent, mais aussi la gentille Gamine, que tu as "élévée" et qui nous a quitté à 18 mois ....Salut Grosse Dondon, belle route à toi....

Minouche

Adresse

Chemin du Clos 15
1233 SEZENOVE (Geneve - CH)

TEL : 00 41 78 666 86 49

Conditions générales liées au shop

Coord. bancaires sur Suisse

Refuge de Darwyn

1200 Genève
CCP N° 17-228647-4
Refuge de Darwyn
IBAN : CH07 0078 8000 U327 1271 4

Coord. bancaires sur France

Crédit Agricole

RIB 18106 00036 94719 748050 87
IBAN: FR76 1810 6000 3694 7197 4805 087
BIC AGRIFRPP881